adresse pour citer cette page:  http://www.servumpecus.canalblog.com/archives/2005/11/14/

Revenons aujourd'hui à des choses un peu plus sérieuses...

Allons donc jeter un oeil "institutionnel" sur le site de la revue Nature du 10 novembre 2005, ici. Un article retient l'attention (évidemment parmi d'autres articles):

Deadly flu virus can be sent through the mail

(un virus mortel de la grippe peut être expédié via la poste)

De quoi s'agit-il ? Relisons l'article dans ce blog datant du 7 octobre 2005 et intitulé Science démente  (Le Pentagone ressuscite le virus de la grippe espagnole).

Aujourd'hui donc, nous apprenons via la revue Nature que cette souche du virus de la grippe espagnole de 1918, et qui a été "reconstituée" en laboratoire, va pouvoir être disséminée pour des motifs de recherche scientifique dans d'autres laboratoires, et ceci en utilisant les services de la poste et de compagnies privées telles FedEx, UPS ou autres ("commercial carrier service"):

deadly_flu_sent_through_mail deadly_flu_sent_through_mail_21 deadly_flu_sent_through_mail_31       

C'est réjouissant. Surtout quand je sais pertinemment que n'importe quoi peut être acheminé d'un continent à l'autre sous l'appellation passe-partout de "protein of human origin" pour faire passer aisément d'un laboratoire à un autre bactéries, levures et virus, d'une part. Et que d'autre part, un paquet peut "se perdre en route..." (notons au passage ce doux euphémisme), quand bien même il y aurait un système de traçabilité.

Tout celà est très réjouissant. De plus, l'éditorial de la revue Nature nous apprend par la même occasion (dans l'article intitulé  "Flu in circulation") qu'un laboratoire de sécurité de type P4 (haute sécurité) allait lui aussi se mettre à "reconstruire" le virus à Winnipeg au Canada:

flu_virus_1918_worlwide_spread

On a tous déjà entendu parler du thème de la dissémination des matériaux fissiles et radioactifs. Nous voilà aussi maintenant dans l'ère de la dissémination de matériels biologiques mortels.


bioweapon_virus_flu_grippe_espagnole_arme_biologique1