adresse pour citer cette page:   http://www.servumpecus.canalblog.com/archives/2007/11/18/

Brrrrrr. C'est vrai que ça fait PEUR quand on lit ce texte au sujet du stevia émanant de l'Office fédéral de la santé publique...

office_federal_sante_stevia

Fichtre. Après les risques réels mais tellement bien cachés des pesticides, téléphones portables, trafic automobile, alcool, tabac, pollution de l'air, (on dit aussi pollution par les "particules fines" parce qu'on ne dit pas "parties fines" en enlevant le "cul" au milieu de "particules"...), pollution également du sol et de l'eau (tout de même, ne les oublions pas), cancérigènes, toxiques industriels et j'en passe et des meilleures, voilà qu'un aéropage de doctes fonctionnaires fédéraux suisses se fend d'un texte au sujet d'un édulcorant remplaçant le sucre... Chapeau bas, Messieurs.

Car c'est vrai, tout de même ! Il faut bien préserver les intérêts bien compris des barons du sucre !!! Ils ont des raisons INDISCUTABLES pour préserver une industrie sucrière en Suisse :

200000 tonnes de sucre produites par 7000 paysans , 250 millions de francs de valeur ajoutée par an pour 3000 emplois (dentistes et cardiologues compris ?), un circuit écologique "équilibré" (j'en ai la larme à l'oeil quand je lis ça), et quelques autres perles que je vous laisse découvrir dans ce texte.

Or voilà, ce succédané du sucre est employé depuis des siècles en Amérique latine et en Asie. Pas convaincu ? Voilà ce qu'en dit wikipedia :

wikipedia_histoire_stevia

Les effets sur la santé sont pratiquement inexistants, OMS dixit :

wikipedia_sante_stevia

Je cite:

"En 2006, l'OMS a conduit une évaluation approfondie sur les expériences concernant le stévioside et les stéviols menées sur les animaux et les hommes, et a conclu que « le stévioside et le rébaudioside A ne sont pas mutagènes (ni in vitro ni in vivo) et que les effets mutagènes du stéviol observés in vitro ne se sont pas manifestés in vivo »[8]. Aussi, le rapport n'a trouvé aucun effet cancérogène. Enfin, il a été montré que « le stévioside est un principe actif chez les patients souffrant d'hypertension ou de diabète de type 2 », mais que d'autres études étaient nécessaires pour déterminer le dosage approprié."

Vous devez savoir que les japonais vivent TRÈS vieux (record mondial, c'est là-bas). Alors voilà encore de quoi faire réfléchir (voir ici) :

"Des millions de japonais l'utilisent depuis trente ans sans aucun effet secondaire connu ou rapporté[9]. En médecine traditionnelle, ses feuilles sont utilisées depuis des siècles en Amérique du Sud et servent depuis plusieurs années au traitement du diabète de type 2[10]"

Fin des citations.

Voici encore ce qu'en dit en 2007 le Forum du Parti écologique (c'est moi qui souligne) :

Les avantages du stévia:

    * Il s'agit d'un produit complètement naturel.
    * Le stévioside (l'édulcorant) ne contient absolument aucune calorie.
    * Les feuilles peuvent être utilisées dans leur état naturel.
    * Grâce à sa puissance sucrée importante, de petites quantités suffisent.
    * La plante est non-toxique.
    * Les feuilles ainsi que l'extrait pur de stévioside peuvent être cuits.
    * Pas arrière-goût amer contrairement à d'autres édulcorants non-caloriques.
    * Résistant à la chaleur jusqu'à 200 degrés.
    * Ne fermente pas.
    * Tonifiant de goût.
    * Testé cliniquement et fréquemment utilisé par les hommes sans effet pernicieux.
    * Édulcorant naturel et absence de danger d'accoutumance pour les enfants.

Qu'endends-je ?!? Vous préférez les édulcorants synthétiques ? De l'aspartame ?!? Mais je rêve ou quoi ?

edulcorants

Le tableau ci-dessus est tiré d'un site internet édifiant, celui-ci.

Je cite:

"Inconnu il y a quelques années en Europe, le stévia serait le petit nouveau prometteur dans le monde des édulcorants. Et pourtant, à côté de l’aspartam, le stévia fait figure d’ancêtre. Ce petit arbuste originaire de l’Amérique du sud est en effet utilisé depuis des siècles dans les cuisines du Brésil et du Paraguay. Ce n’est pourtant qu’au début du XXème siècle qu’on commence à s’intéresser aux substances végétales issues de cet arbuste, les stéviosides, dont le pouvoir sucrant serait 100 à 300 fois supérieur à celui du sucre, les calories en moins. Les japonais l’ont très vite adopté, d’autant plus que le gouvernement a interdit aux débuts des années 70 l’usage d’édulcorants artificiels. Plusieurs études auraient démontré les nombreuses qualités de ce produit : non cariogène, il permettrait également de lutter contre l’hypertension et le diabète notamment par la stimulation de la production d’insuline. Cependant, nombre de ces études n’ont pas été jugées assez convaincantes pour diverses raisons (test uniquement sur animal ou in vitro). C’est pourquoi l’usage du stévia n’est pas encore autorisé pour un usage alimentaire en Europe et en Amérique du Nord. Aujourd’hui, le débat sur l’autorisation de commercialisation du stévia comme édulcorant est encore vivace."

Evidemment que le "débat" (ah oui ?!? il y a débat ? Pas diktat sur "l'autorisation de NON-commercialisation ?) sur l'autorisation de commercialisation du stévia est encore vivace (le doux euphémisme que voilà...) !!!

Eh bien mes chers amis (amis est à prendre au sens épicène) je vous le dis crûment, mais celà vient du coeur : voilà encore une fois de plus que le complexe chimico-pharmaco-industriel nous considére comme des imbéciles. Et des crétins.

C'est décidé, je vais me fournir en stevia. Des problèmes ? Non, car avec le riz et les pâtes, mon corps qui en a bien besoin aura encore accès aux sucres sous forme de glycogène naturel.

En conclusion : pan dans les dents (cariées au sucre rafiné).


N'y a-t-il pas dans notre société un dédain massif pour l'écologie dans son sens noble, en bref un dédain massif pour la vie ?

Les entreprises industrielles, sous quelque forme qu'elles soient, sont devenues les causes principales dans la création du monde crécusculaire dans lequel nous vivons, une menace pour la survie de la population humaine, un danger pour la morale commune. Point.